15 déc. 2015

OMD - Supervision facile à déployer

C'est quoi au juste "OMD" ?

OMD (Open Monitoring Distribution) est un paquet permettant d’installer votre supervision sur mesure.
Ce projet est né afin de simplifier l’installation des briques de supervision autour de Nagios et de les standardiser quelque soit la distribution Linux. Ceci permet à des utilisateurs moins expérimentés aux environnements GNU/Linux et Supervision de pouvoir se monter un serveur de supervision sans effort particulier.

OMD est actuellement à la version 0.44 et une version 0.46 est en cours de finalisation. Ce projet est à l’initiative de grands noms et acteurs majeurs de la communauté allemande comme :
  • Lars Michelsen (Fort contributeur à l’Eco-Système Nagios)
  • Mathias Kettner (Créateur du check_MK et MK_LiveStatus)
  • Wolfgang Barth (Auteur de livres autour de l’administration Réseaux)
  • Gerhard Laußer (Auteur de livres sur Nagios, développeur de plugins & Shinken Team)
  • Joerg Linge (Créateur de PNP4Nagios)
  • Matthias Flacke (Développeur de plugin comme check_multi & Icinga Team)
  • Michael Friedrich (Contributeur Nagios & Icinga Team)
  • Stefan Hoesl
  • Sven Nierlein (Créateur de Thruk)
  • Benjamin Odenthal
Ce paquet disponible au format rpm et deb vous permet d’installer de manière normaliser les différentes briques de l’éco-système de Nagios selon vos besoins. Ce paquet embarque les solutions suivantes :
  • nagios-3.2.2
  • Shinken (in 0.46)
  • nagvis
  • pnp4nagios
  • rrdtool/rrdcached
  • nagios-plugins
  • Check_MK
  • MK Livestatus
  • Multisite
  • dokuwiki
  • nsca
  • Thruk (new in 0.44)
  • check_nrpe
  • check_logfiles (new in 0.44)
  • check_oracle_health (new in 0.44)
  • check_mysql_health (new in 0.44)
  • jmx4perl (new in 0.44)
  • check_webinject (new in 0.44)

OMD est installable sous les plateformes GNU/Linux suivantes :

  • Debian Squeeze
  • Ubuntu 10.04 LTS
  • SLES
  • RedHat
  • CentOS
(source: http://www.monitoring-fr.org/2011/02/omd-open-monitoring-distribution/)

Comment installer OMD?

En premier lieux, vous devez avoir un système Linux ; une distribution telle que  Debian, Ubuntu, CentOS, RedHat ou SLES11 (qui sont supportés. Avant de choisir une version particulière, vérifier que des packages sont disponibles pour celle-ci (ça équivaut pour tout, pas que OMD).

Vous pouvez trouvé les paquets disponibles à cette adresses : http://omdistro.org/download

Veuillez noter que OMD est installé dans le répertoire /opt/omd , vous devez donc avoir les droits root et vous assurer que vous avez suffisement de place disque sur la partition /opt. Pour un rapide calcul si vous avez 1000 hosts à superviser vous aurez besoin de 10Go.

 

Installation de OMD

Debian and Ubuntu

Le plus simple est d'utiliser gdebi pour installé le package, qui va installer tous les packages nécessaires (dépendances) à OMD.
root@linux# gdebi omd-2013.08.27.mk_0.wheezy_amd64.deb
Deux modules proxy Apache sont nécessaires, vous devez activer ceux ci :
root@linux# a2enmod proxy_http
root@linux# /etc/init.d/apache2 restart 

RedHat and CentOS

Sur Redhat et CentOS, vous devez installer au préalable le repository EPEL:
root@linux# rpm -Uvh http://download.fedora.redhat.com/pub/epel/5/i386/epel-release-5-4.noarch.rpm
Pour installer OMD utiliser la commande yum :
root@linux# yum install --nogpgcheck omd-0.42-0.42-centos55.14.x86_64.rpm
L'option --nogpgcheck peut être utilisée si le package n'est pas signé.

(traduction partiel depuis : https://mathias-kettner.de/checkmk_install_with_omd.html ET suite de la configuration)

Bien évidement, changez les numéro de version etc.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire